02 mars 2008

Everything Else...

Pour tout dire, je passe les mois à monter le rempart qui me protège des autres.
C'est LE défi de ma vie affective : me détacher.
J'ai mis des centaines de kms entre ma famille et moi, des heures de thérapie aussi...
Je voyage seule, au bout du monde, vers des langues étrangères, comme pour mieux m'eprouver.
Je me fais un devoir de ne dépendre de personne et de me détacher autant que je puisse de tout sentiment et toute attache.
Dans la douleur, je ravale ma peine au plus profond, et je continue à avancer. Tant bien que mal.
Mes amitiés se meurent de leur belle mort et de mes trop longs silences.
Dans ma grande peur d'avoir mal, je ne fais plus confiance.
Ne me demandez pas pourquoi je fais ça, pourquoi je m'oblige à rester droite dans la tempête.
Je mets un point d'honneur à remplir le No complain. Pas du tout une valeur famille au contraire, c'est plutôt exotique dans ma partie.
Il ne me reste que les proches, très très proches. Ceux qui comptent par-dessus tout. Ceux quei sont patients. Ceux qui comprennent. Ou ne se posent pas la question. 2 ou 3 incorruptibles.
B. en fait partie.

Nous avions partagé 9 ans de nos vies.
Il est la personne qui me connait le mieux, dans ma dernière "version".
Dans la rupture, j'ai tout fait pour rester "digne", sans cris, sans heurts.
Parfois bien sûr, la colère te dépasse, je reste humain after all et surtout malgré moi.

Alors B. devenait mon meilleur ami. Une île. Un refuge. Savoir qu'il était là, c'était ne pas plonger.
Mais voilà, B. a rencontré quelqu'un. Et moi, je ne veux pas entacher sa nouvelle relation (personnellement, j'aurai du mal à accepter cette situation, un mec qui revoit son ex régulièrement pour parler, se promener, regarder les César, fêter la nouvelle année...).
Parce que lui se sent coupable de mes anciennes souffrances.
Parce que je sais qu'il parti pour vivre une grande et belle histoire, et qu'il le mérite.
B. est quelqu'un de bien, quelqu'un à qui je tiens.

Mais je ne le reverrai plus.

Pour le reste, Peekaboo, Anna K, Serie on the cake, Jen je continue à vous lire, même si je ne commente pas toujours. Dans la houle, tenez le cap..
Et n'oublions pas que la vie a bien plus d'imagination que nous...
A la nôtre !

PS / Anna,, ça me fera quelque chose que tu ne dises plus rien de tes chutes, de tes travaux, et du reste aussi...Oui, ça me fera bien ch...

Pour la route...Syd Matters, parce que c'est la dernière discussion qu'on a eu...

2 commentaires:

peekaboo a dit…

tchin !

Jen a dit…

santé ! c'est tout ce qu'il nous reste mais bon c'est l'essentiel (si si faut se le dire quand même), ça fait plaisir de te lire. c'est dur ouais, putain ce que c'est dur et je continue de feindre l'indifférence sur mon blog, plus simple quand je sais que l'ex le lit... enfin bon. voilà quoi. allez, à bientôt ici même j'espère ! bises